Fictions·mes lectures

Petite leçon de vie … Oscar et la dame rose, Eric-Emmanuel Schmitt

Oscar et la dame rose

Auteur : Éric-Emmanuel Schmitt

Genre : Drame

Édition : Magnard

Nombre de pages : 81

Résumé :

« Oscar a dix ans et il vit à l’hôpital. Même si personne n’ose le lui dire, il sait qu’il va mourir. La dame rose, qui le visite et « qui croit au ciel », lui propose, pour qu’il se sente moins seul, d’écrire à Dieu.  »

Avant

J’ai entendu parler de ce livre par une amie, elle m’a totalement spoilé la fin mais ça ne m’a pas dissuadé de quand même vouloir lire ce récit. Je l’ai commencé au mois de mai, à l’époque j’avais prévu de vous faire un mois de livres de moins de 200 pages. Malheureusement, la vie a fait que j’ai perdu le second livre de ce mois spécial dans le tram, donc j’ai abandonné… bref, personne n’est là pour que je raconte ma vie. Parlons du livre !

Après

Une demie-heure, c’est tout ce qu’il faut pour lire ce roman épistolaire. Et c’est suffisant pour s’attacher à Oscar, Mamie Rose et le reste des personnages.

Le fait qu’Oscar sache qu’il va mourir donne au petit garçon une certaine sagesse. C’est souvent le cas dans ce genre de fictions. Il semble que les enfants mourants sont plus sages, responsables et qu’ils perçoivent des choses que nous ne pouvons pas voir ou ressentir. C’est aussi le cas d’Oscar, même s’il garde des émotions et des réactions d’enfant sur certaines choses. Par exemple sa relation avec ses parents ou les autres résidents de l’hôpital.

Les autres personnages sont très bien traités, Mamie Rose est une volontaire qui rend souvent visite à Oscar. Elle l’aide à vivre au quotidien en faisant comme si chaque jour représentait dix années. Une idée qui nous permet de voir un fantasme de ce qu’aurait été la vie du petit garçon sans la maladie. Mais ce n’est pas tout, voir défiler aussi rapidement toutes les étapes de la vie nous permet de remettre en question notre propre passage sur terre. Ce roman nous fait réfléchir sur le temps, les choses qui nous entourent mais également sur la famille, l’amour ou le mariage.

L’histoire nous est racontée du point de vue d’Oscar, alors on ressent directement les mêmes choses que lui. J’ai vraiment trouvé l’écriture d’Eric Emmanuel Schmitt magnifique dans ce roman. C’est un auteur que je connaissais déjà avant et dont la plume me plaisait, ce roman – qui appartient à la saga du Cycle de l’invisible –  a été une sorte de confirmation et m’a donné envie de lire d’autre oeuvres de cet auteur.

Note : 8/10

En 80 pages, Eric-Emmanuel Schmitt parvient à nous faire réfléchir sur la vie, le temps et l’avenir. Mais surtout sur Dieu, la religion et la place qu’elle a dans notre vie. C’est réellement un roman agréable à lire en très peu de temps.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s